Le Jardin de l’école

Le jardinage s’est mis en place au Printemps 1996. Il a fallu tout d’abord défricher car les herbes folles et les ronces avaient envahi le terrain.
Puis les deux classes de CP (Françoise et Anne-Marie) se lancèrent dans l’aventure avec l’aide d’une maman (Catherine Richard) et d’une mamie (Cécile Thébault).
A l’Automne, l’équipe s’est bien étoffée avec Madeleine Richard, Colette Nicolas, André et Paulette Robin, Lucie et Paul David, René Morille, Pierre et Thérèse Terrien. Certains parents les rejoignaient selon leur disponibilité. Tous ces jardiniers ont travaillé de 1996 à 2006, dans une ambiance chaleureuse. Les échanges furent nombreux et agréables entre papys, mamies, enfants et enseignants.
Cette équipe a pris une retraite bien méritée et une autre équipe s’est mise en place, Lucie Chéné a assuré la transition avec Anne-Marie et rapidement sont arrivées Marie-Jeanne Feuillatre, Bernadette Jousseaume, Josée Visonneau et comme au début de l’aventure les papys assurent les gros travaux : René Feuillatre, Jean-Claude Jousseaume, Daniel Olivier, Marcel Godard… et les parents disponibles, toujours invités. Les enseignants de tous niveaux y participent selon leurs projets.

POURQUOI JARDINER ?
De nombreux domaines pédagogiques peuvent être reliés au jardinage :
– l’étude du temps qui passe, les saisons…
– l’étude de l’espace : les parcelles, la distance à laisser entre deux plants
– les sciences : la croissance des végétaux, leurs noms, leur observation, les animaux du jardin…
– l’entraide, la convivialité …
Plus simplement nous jardinons avec deux orientations :
– Au Printemps, les enfants sèment ou plantent ce qu’ils vont récolter rapidement : radis, salades…
– Et par ailleurs, nous prévoyons une récolte plus lointaine en préparant le marché d’Automne : citrouilles, poireaux, oignons, échalotes, haricots verts, betteraves, carottes… Les enfants sèment, arrosent et récoltent après la rentrée. Là, ils devront ramasser les pommes de terre, nettoyer les oignons, écosser les haricots, peser, présenter pour la vente… et les enfants tiendront la caisse !
Selon les projets des classes, il y a eu des travaux spécifiques : l’étude du cycle du blé (semailles, moisson, battage, moulin… jusqu’aux crêpes!). L’école avait participé un concours des floralies (où elle avait gagné !) en reproduisant le jardin scolaire sur un tableau qui a été exposé aux floralies. Un papa a aidé les élèves à installer une maison des insectes.
Tous ceux qui le désirent (parents, grands-parents) sont invités à se joindre aux petits jardiniers de l’école. D’autres projets peuvent être mis en place : nichoirs, abris à jardin à améliorer, études des oiseaux etc.
Le plaisir des enfants est la récompense.

144150127

DSC_0399 DSC_0400 DSC_0402

Anne-Marie MORIN et l’équipe des jardiniers.

Share
Share